Un seul objectif pour cette année : renforcer la CGT Éduc’action face au gouvernement !

 

En cette rentrée, il est de tradition de vous souhaiter une très bonne année scolaire et que tous vos projets se réalisent sans accroc. On serait aussi tenté de vous souhaiter bon courage pour affronter cette École largement remaniée par les ministres successifs et particulièrement par l’actuel.
Nous ne ferons pas la liste complète des contre-réformes engagées depuis quinze ans qui détériorent vos conditions de travail et les conditions d’étude des élèves, mais il est bon, quand même, de parler de celles que vous aurez à « avaler » cette année. Le ministre Blanquer, chantre de la bienveillance et de l’écoute, nous impose donc des pédagogies sur la lecture et les mathématiques qui ne sont adoubées que par lui-même (ou presque), des modifications de programmes moins de six semaines avant la rentrée, des temps de formation ultra-centrés et fléchés… Le tout avec l’idée qu’il est celui qui éclaire l’Éducation nationale. Cette politique hautaine est à l’unisson de celle menée par ses patrons, le président de la République et le Premier ministre. Nous sommes dans le « nous on sait, vous n’avez qu’à nous écouter et exécuter ». Et bien sûr, rien n’est négociable puisque vous n’êtes que des « ignorant·es »…
La CGT Éduc’action dénonce depuis des mois cette façon de faire, mais aussi le contenu idéologique que Blanquer nous oppose. Nous avons une vraie divergence sur les objectifs que doit porter l’École et sur les méthodes à mettre en place pour y parvenir. Il nous impose une lutte des classes au sein même de l’Éducation et de l’enseignement, piliers majeurs de notre société.
Cette année scolaire 2018-2019 sera marquée par les élections professionnelles. Elles seront l’occasion de porter notre projet d’École et de le confronter au gouvernement, mais aussi aux autres syndicats. Allons le défendre auprès de nos collègues et montrons leur qu’il n’a rien d’utopique ou de déconnecté des réalités. C’est ensemble que nous construisons le rapport de force pour faire reculer le gouvernement sur sa politique éducative. Partout, militons, syndiquons et votons pour la CGT Éduc’action.
Bonne année !