SEGPA : quand l’unité syndicale fait reculer le ministère

 

Le Ministère a fait le choix de supprimer un dispositif qui a montré depuis des années sa pertinence et son efficacité pour des élèves en difficulté qui retrouvent peu à peu goût à apprendre en intégrant des classes à dimension humaine et pédagogie adaptée.

La CGT Éduc’action a, dès le début des réunions de travail, rappelé son opposition à cette mort programmée. Elle a réaffirmé son opposition à la dilution de la SEGPA qui est porteuse d’une volonté de disparition de cette structure, certes perfectible, mais qui a fait ses preuves pour les élèves en grande difficulté. Elle a aussi dénoncé des choix absurdes et dévastateurs pour les enseignants spécialisés qui se voient discrédités dans leur travail et leur implication. Elle a surtout dénoncé une mise à mort programmée qui devrait favoriser la montée en puissance du « tout-apprentissage » véritable cheval de bataille de F. Hollande, du gouvernement et des régions.

Le projet de circulaire, remis fin mars 2015, ne tenait pas compte des oppositions formulées par la quasi-totalité des organisations syndicales. Face à cette opposition massive, les représentants du ministère ont retiré ce projet de texte et ont annoncé la reprise des travaux pour parvenir à un texte « consensuel ». Ils ont aussi accepté de poser la question du statut des personnels (18 heures, ISOE/ISAE...).

La CGT Éduc’action va poursuivre son action portant sur :

- Le renforcement de la structure.
- La mise en place d’une vraie politique d’intégration scolaire.
- Un pilotage national des SEGPA pour harmoniser les politiques locales de gestion de la grande difficulté scolaire.
- Le maintien d’une dotation fléchée et des moyens supplémentaires.
- La définition claire de l’action des PLP ainsi qu’un effectif maximum réglementaire de 8 élèves par atelier/plateau technique.
- Une pratique harmonisée par des critères nationaux de l’orientation en SEGPA par les CDOE.
- L’assurance pour les élèves de SEGPA qui le souhaitent d’une poursuite d’études en CAP.