Peut-on nous obliger à tout faire ou tout accepter ?

 

Heures et thèmes d’animations pédagogiques imposés.
En demandant aux rectorats et directions départementales d’imposer les 18h d’animation pédagogique aux enseignant·es, le ministre souhaite que son Petit Livre Orange soit décliné dans la formation des personnels…
Suis-je obligé·e de suivre ces temps de formation imposés ?
Pas tout à fait… La CGT Éduc’action rappelle que ces 18h sont consacrées à l’animation pédagogique mais aussi à des actions de formation continue pour au moins 9h... Dans ce cadre, les collègues ont la possibilité de suivre autant de formation qu’ils-elles le souhaitent dans le volume prévu. Nous rappelons aussi qu’ils-elles ne pourront se rendre à des animations pédagogiques qu’avec un ordre de mission qui couvre leur trajet et leur remboursement (chose de plus en plus rare…).
Enfin, nous rappelons que sur les Heures d’Information Syndicales sont comptées dans ces 9h d’animations… Et que chaque enseignant·e a le droit d’en suivre trois de 3h par an (soit 9h)… On vous attend donc !
Cadre des APC imposé.
Là aussi, le ministre souhaite imposer des APC autour de la seule lecture et des maths pour faire de la remédiation auprès des élèves en difficultés. Il contourne ainsi l’objectif initial.
Que dois-je faire ?
La CGT Éduc’action rappelle que le cadre des APC n’a pas été modifié dans le Code de l’Éducation et que son article D 521-13 précise que ces temps sont organisés pour aider les élèves rencontrant des difficultés dans leurs apprentissages, mais aussi pour aider au travail personnel ou pour une activité prévue par le projet d’école.
On vous encourage donc à ne pas répondre favorablement aux pressions de la hiérarchie et d’agir collectivement au sein des écoles.