POUR UNE CGT ÉDUC’ACTION PLUS FORTE ENCORE !

 

Depuis deux ans, les thèmes de discussion engagés avec le ministre font débat entre organisations syndicales et indiquent clairement des orientations divergentes. Au-delà de la question de la réforme des rythmes scolaires, d’autres sujets comme les chantiers métiers, l’annualisation du temps de travail des remplaçant-e-s ou de la politique de rémunération par primes, c’est bien le fondement idéologique de la loi Peillon et de l’École qui nous différencie des autres....
La nécessité de faire connaître à l’ensemble de nos collègues nos revendications et propositions est donc plus que jamais primordiale.

C’est un syndicalisme de terrain et de lutte au plus proche de nos collègues qu’il nous faut développer. Et en période électorale, plus que jamais, on doit porter ces idées devant nos interlocuteurs, voter et faire voter les collègues pour que la CGT Éduc’action pèse du poids le plus lourd possible sur l’orientation que doit prendre l’École de l’émancipation que nous souhaitons.

Et même si notre syndicalisme se renforce sur le terrain, nous avons besoin d’une très large participation de tou-te-s à la constitution des listes partout sur le territoire, puis à la campagne électorale massive sur le terrain.

À nous et à vous de transformer l’essai pour que la CGT Éduc’action puisse porter les voix d’un maximum de collègues et celles d’une transformation sociale !

Jérôme SINOT