Métier POUR UNE PROGRESSION DE CARRIÈRE POUR TOUS !

 

Métier
POUR UNE PROGRESSION DE CARRIÈRE POUR TOUS !

Le Ministre a décidé d’augmenter les possibilités d’accès à la hors classe pour les PE en les faisant passer de 2 % à 3 % cette année, 4 % l’an prochain pour arriver à 4,5 % en 2015. Dans le département de la Seine-Maritime par exemple, cela se traduira par un passage d’environ 90 collègues qui accéderaient à la hors-classe à près de 180 à terme en 2015. Mais combien n’y arriveront toujours pas ? Et pour quelles raisons ne pourraient-ils pas y parvenir ?
Si cette mesure peut permettre de réparer une injustice vis-à-vis de nos collègues du second degré (taux d’accès à la hors-classe à 7 %), les annonces faites par le Ministère dans le cadre des négociations sur les fiches métiers va accentuer les inégalités de traitement des PE. En effet, alors que le Ministère indique déjà une surreprésentation des directeur-trice-s d’école et des Conseiller-e-s Pédagogiques dans les promus aux 10e et 11e échelons de la classe normale et dans la hors- classe par rapport à un PE ordinaire, il souhaite accentuer cette surreprésentation en généralisant une bonification d’un point pour les directeur-trice-s et en créant une bonification d’un point pour les Conseiller-e-s Pédagogiques.
Si à terme, l’ensemble des PE pourrait effectivement accéder à la hors classe, la vitesse d’accès sera bien différente entre les personnels.
Aujourd’hui, la progression de carrière dans la classe normale, avec son système à trois vitesses, entraîne un écart de 10 ans entre un collègue qui progresserait à l’ancienneté et celui qui progresserait au grand choix. Après 30 ans de carrière, il n’y a plus de perspective d’avancement. Ainsi les personnels peuvent rester en théorie entre 10 et 22 ans sans aucune perspective d’avancement.
Les mesures d’accès à la hors-classe vont accentuer les inégalités d’avancement puisque les directeurs et les CPC pourront de fait progresser plus rapidement.
De plus, le Ministère prévoit la création d’un nouveau grade (avec une grille indiciaire) pour les seuls direc-teur-trice-s et les conseiller-e-s pédagogiques, appelé le GRAF (Grade à Accès Fonctionnel).
Ces mesures visent à revaloriser certaines catégories de personnels « méritants » au détriment de l’ensemble des PE et instituteur-trice-s. Cela va diviser encore plus les salariés. Une tactique bien connue…
La Cgt Éduc’action revendique :
▪ la suppression de la note pédagogique dans le calcul du barème pour les promotions ;
▪ un avancement uniforme au rythme le plus rapide pour tous ;
▪ la suppression de la hors-classe et la création de trois nouveaux échelons dans la classe normale (passage de 11 à 14 échelons) accessible à tous.
François-Xavier DURAND