Les salaires sacrifiés sur l’autel de l’austérité

 

Le problème de ce PPCR, c’est qu’à aucun moment le problème de la revalorisation du point d’indice, bloqué depuis 2010 et dont la valeur (en euros constants) a perdu 14,2 % depuis 2000, n’a été abordé ou placé en préalable.

Ainsi, ce protocole passe aux oubliettes les pertes de nos revenus depuis 15 ans... Et les nouvelles grilles proposées à l’horizon 2019-2020 ne compensent pas ces pertes ! En clair, les « nouvelles carrières » envisagées font que les carrières enseignantes en 2020 resteront en dessous, en Euros constants, des carrières enseignantes de 2000...

Cette situation a amené la Commission Exécutive nationale de la CGT à repousser ce texte.