Les résultats de PISA rappellent que les RASED sont indispensables !

 

Plusieurs enquêtes signalent également que les élèves français sont stressés et développent des craintes, des peurs, voire des angoisses vis-à-vis de la note.
Tout cela montre qu’il faut rompre avec les pratiques d’élitisme, de mise en concurrence des élèves et des établissements. Il est important de développer les pratiques coopératives et d’entraide ainsi que de proposer une évaluation des élèves qui préserverait l’estime de soi. Une école bienveillante et prévenante est une école où l’on peut apprendre et réussir, en toute confiance.

Cette École a besoin de la présence accrue d’enseignants spécialisés et de psychologues de l’éducation nationale. Ils contribuent à la réussite de tous les élèves, en apportant des solutions adaptées à ceux d’entre eux pour lesquels l’école ne va pas de soi.

Le ministère de l’Éducation nationale, à travers les chantiers métiers consacrés au RASED, annonce qu’il veut redonner une place à ce dispositif en mettant en avant « un pôle ressource de circonscription » consacré à la difficulté scolaire. Le collectif sera attentif à l’évolution des missions des personnels RASED qui ne pourront conserver leur légitimité et leur efficacité que dans l’aide directe apportée aux élèves à partir de regards croisés.

Les RASED sont une des pierres angulaires pour lutter contre les inégalités scolaires.

Reconstruire les RASED et les doter en personnels suffisants, spécialisés, formés, avec des compétences et un regard spécifiques, c’est lutter pour la réduction des inégalités scolaires et permettre de prévenir l’échec le plus tôt possible.

L’ambition pour les RASED traduira la volonté de faire de la réussite éducative pour tous un vecteur indispensable de la refondation de l’école de la République. Elle pourra ainsi redonner confiance dans les vertus de l’éducation pour réduire les inégalités sociales, aux élèves, aux parents, aux enseignants.

Le collectif National RASED