Et après le 15 mai

 

Réunies le 15 mai au soir, les organisations syndicales des 3 Fonctions publiques ont convenu de la nécessité de continuer de porter ensemble les revendications des agents en matière d’emploi et de rémunération. Plus largement, la CGT estime que cette journée est une étape importante dans la lutte contre la politique d’austérité menée par le gouvernement et son Pacte de responsabilité.

Dans l’unité avec les autres organisations, la CGT Fonction publique exige, de Marylise Lebranchu, l’ouverture immédiate de négociations portant en particulier sur le dégel de la valeur du point d’indice et sa revalorisation. Il faut contraindre le gouvernement à revenir sur les scandaleuses déclarations de la Ministre selon lesquelles le dégel du point serait exclu dans le contexte économique actuel. Pour la CGT, l’augmentation des salaires est en effet précisément le moyen de relancer l’activité économique et de faire reculer le chômage.

Dès maintenant, la CGT est déterminée à poursuivre la mobilisation unitaire dès le mois de juin pour faire reculer le gouvernement. Le 15 mai doit marquer le début d’un processus qui doit s’élargir et s’amplifier pour mobiliser tou-te-s les salarié-e-s du public et du privé. Ensemble, faisons reculer le gouvernement et gagnons sur le terrain de nos salaires et de nos emplois !

Rendez-vous pour une semaine d’action du 23 au 27 juin

Journée d’action et de grève le 26 juin