2019 : ne perdons pas le rythme !

 

Si ce journal est publié presque trop tard pour émettre des vœux, il n’est cependant pas trop tard pour avancer quelques résolutions. Après une fin d’année très largement consacrée à la diffusion de notre projet d’École à nos collègues et à faire voter CGT Éduc’action aux élections professionnelles, le calendrier institutionnel rythme et bouscule à nouveau notre pratique syndicale. En effet, le ministre Blanquer dicte encore son tempo et enchaine, dans une quasi frénésie contre-réformiste, les annonces, les « concertations » et les plans de réforme. Dès ce mois de janvier, c’est l’heure de nous servir sa soupe indigeste d’évaluations nationales visant à standardiser les pratiques pédagogiques et trier les élèves, les collègues et les écoles. Suite à cette mise en bouche, il va nous imposer une concertation pour nous dire combien il a entendu nos remarques sur ces évaluations, mais qu’il s’en moque. Et puis viendra le temps du plat de résistance de ce début d’année, la direction d’école et ses friandises : un éventuel corps et un échelon hiérarchique à craindre. Et même si le menu est déjà bien chargé et lourd à digérer, il voudra nous resservir une louche d’autoritarisme avec la Loi Blanquer et son article 1er visant à museler les personnels, mais aussi la généralisation des évaluations nationales ou encore la pression générée par les rendez-vous carrière… Tout ceci n’est ni un diner festif de fin d’année ni une vulgaire prédiction de début d’année. C’est bien la réalité qui nous attend. À nous, collectivement, de prendre la résolution de s’y opposer. Il n’y a pas de mystère. S’opposer à la politique Blanquer passe par un renforcement du syndicalisme et du rapport de force dans nos écoles, nos circonscriptions, nos départements. En 2019, la CGT Éduc’action fait le vœu de faire grossir les rangs des collègues qui disent non à la politique macronienne d’Éducation et que ces collègues dépassent la simple mobilisation par délégation. Redonnons du collectif contre l’individualisme généralisé. Rencontrons-nous, discutons, décidons ensemble d’une autre École et des moyens de s’opposer à celle qu’on veut nous imposer.